Actualités

08 mai 2014

Numérique cherche cerveaux (étrangers) désespérément

Le JDD du 27 avril 2014 a publié un article relatif à la difficulté de recrutement en France dans le secteur numérique… sujet fondateur de l'AFTN

Auteur : Camille Neveux

Les patrons du Net peinent à recruter, faute de candidats. Un rapport remis à Bercy propose de créer un visa spécial pour les talents venus d’ailleurs.

Fondateur du site EnvoiMoinsCher, Jean-Baptiste Renié n'a pas pu embaucher le développeur chinois de ses rêves, à même de jouer un rôle essentiel dans la naissance de son comparateur de prix postaux. Son profil était pourtant brillant. Faute de visa, après quatre mois de contrat, le jeune homme a fini par rejoindre Shanghai. "Trouver de bons développeurs devient mission impossible, regrette le manager de 24 salariés. Les formations ne sont pas suffisantes et le métier souffre d'une mauvaise image. Les Français sortis des grandes écoles rejoignent la Silicon Valley qui les paie beaucoup mieux… Or, pour gagner la guerre technologique, il faut être rapide. Nous voudrions pouvoir jouer à armes égales avec nos concurrents."

Comme cela existe déjà en Angleterre, en Allemagne, au Canada ou encore aux États-Unis, Jean-Baptiste Renié demande la création d'une procédure accélérée d'obtention de visa pour les talents étrangers. Une proposition que porte aussi Tariq Krim, fondateur des start-up Netvibes et Jolicloud, et lui aussi confronté au problème. Pour faire venir cerveaux russes, chinois, indiens, marocains, tunisiens ou encore algériens, l'entrepreneur propose, dans un rapport remis début mars à Bercy, la création d'un "visa développeur" identique au "visa entrepreneur" déjà annoncé. "Pour avoir des start-up de classe internationale, il faut recruter dans un vivier mondial, souligne-t-il. Je crois moins à l'idée de faire venir des entrepreneurs en France, que d'aider les acteurs existants en créant les conditions pour attirer les meilleurs développeurs étrangers." Aux États-Unis, les patrons mobilisés publiquement pour obtenir plus de visas ne sont rien moins que Mark Zuckerberg (Facebook), Marissa Mayer (Yahoo!), Eric Schmidt (Google) et Bill Gates (Microsoft), la crème de la crème!...

Lire la suite sur le site du JDD en cliquant ici